Bienvenue sur le site "La Passion du Rail" , site consacré entièrement aux photos de trains .

 | Accueil | Locomotives Electriques | Locomotives Diesels | Automotrices | Autorails | Turbotrains | TGV | Vapeurs | Locotracteurs | Gares | Dépôts | Liens |

  CC6500  
 

FICHE TECHNIQUE

  Nbre d'engins construits........

74+4


  Les CC6575 à 6578 proviennet de la    transformation des CC21000.

  Nbre d'engins à l'inventaire..

15


  Année de construction..........

1969-1975


  Constructeur..........................

AT-MTE


  Masse....................................

115 à 118T


  Puissance..............................

5900KW


  Alimentation .........................

1,5kV CC


  Vitesse maxi.........................

100 -160km/h


  Dépôt d'attache.....................

Vénissieux


  Activité..................................

FRET


Construites, pour les premières, à la fin des années 60, les CC6500 s'emparent des trains les plus prestigieux tels que "Le Capitole", "Le Mistral", "L'Etendard" car aptes à 200km/h ainsi que des trains de marchandises dans la vallée de la Maurienne. Jusqu'en 1981 elles seront les reines du 1500V CC dans tout le sud de la France. L'arrivée du TGV Paris-Lyon en 1981 lui fera perdre bon nombre de trains voyageurs sur l'axe Paris-Marseille. Par contre les machines du sud-ouest sont encore les reines des trains prestigieux V200. A partir de 1990 et l'arrivée du TGV atlantique, la série perdra une fois de plus la plupart des trains voyageurs sur l'axe Paris-Bordeaux au profit du TGV.

La CC6526 à Laroche-Migennes en juillet 2003     


 Il ne lui reste que des Paris-Brive-Toulouse et Paris-Tours ainsi que des trains de messsageries dans le sud-ouest. C'est le début de la fin. Les machines réparties entre le sud-ouest et le sud-est n'assurent plus que des marchandises et quelques tournées voyageurs dans le sud-est tel que Paris-Modane. Vers la fin 98 toutes la série est regroupée au dépôt de Vénissieux puis est reversée en 1999 au FRET. On les retrouve essentiellement en Maurienne sur quelques liaisons voyageurs dans le sud-est qui cesseront à la fin de la même année. On les retrouve alors en tête de marchandises sur l'axe Paris-Marseille, dans la Maurienne, sur la transversale Bordeaux-Marseille ainsi que vers Narbonne. A cette période les premières CC6500 reçoivent les premières livrée FRET à l'occasion des RG.

La CC6569 en livrée béton à Avignon en août 2003

   

Mais jugée trop coûteuse en entretien, l'activité FRET a décidé d'interrompre les RG et les premières radiations ont eu lieue en juin 2004. Au nouveau service du 12 décembre 2004 il ne restait plus que 15 CC6500 à l'inventaire (10 pour le compte du FRET et 5 pour la DTPRL). Ces machines risquant d'être réformées en juin 2005...

C'est donc presque  la fin des CC6500, la série la plus appréciée des amateurs de trains...

La CC6558 en livrée Maurienne en 2001.

 
 
 
  Autres photos (cliquer sur les photos pour les agrandir)  
 

La CC6504 en livrée FRET photographiée à Vénissieux (69) en mai 2003.

 

La CC6568 en livrée béton passant en gare d'Avignon (84) en tête d'un convoi de matériels de pompiers en août 2003.

 
 
 
 

La CC6508 garée à Vénissieux (69) en novembre 2003. Blason : Montauban

 

La CC6510 aussi à Vénissieux (69) en novembre  2003. Blason : Carcassonne

 
 
 
 

La CC6523 au dépôt de Vénissieux, fief des CC6500 en mai 2003.

 

La CC6543 sortant du faisceau de garage de Laroche-Migennes (89) en juillet 2003.

 
 
 
 

La CC6530 au dépôt de Dijon (10) en novembre 2003.

 

La CC6546 arrivant au dépôt de Dijon (10) en novembre 2003.

 
 
 
 

La CC6563 stationnée sur une voie de garage de Laroche-Migennes (89) en juillet 2003.

 

La CC6571 en livrée FRET à Vénissieux en mai 2003.

 
 
 

AccueilContact